Goes Copper 3.0 : petit format, maxi plaisir

990

La marque Goes est bien décidée à revenir au premier plan. Les amateurs de machines de petite cylindrée joueuses vont avoir le choix. A moins de 4 500 €, le Goes Copper 3,0 mérite que l’on prenne le temps de se pencher sur son cas. Avec le Copper 3.0, Goes entend proposer une certaine concurrence avec l’un des produits phares du moment sur le marché français, à savoir le Kymco Maxxer 300. Cette machine se caractérise par son gabarit compact et le fait qu’elle se destine avant tout aux débutants. La présentation est soignée, avec une finition qualitative. Cette version 3.0 est proposée avec un coloris unique, à savoir le gris/noir agrémenté de quelques touches de orange. La signature lumineuse LED apporte également une touche d’élégance à ce quad. Cela traduit une montée en puissance par rapport à ce que l’on avait l’habitude de voir au sein de la gamme. Avec le Copper 3.0, les responsables de marque distribuée par la société GD France ont voulu proposer un engin disposant d’un bon couple à bas régime, avec un design moderne et un gabarit valorisant, aussi fun à regarder qu’à utiliser. Le Goes Copper 3.0 a donc clairement un rôle à jouer avec son design affiné et une belle qualité de finition.

Côté motorisation, ce quad est animé par un monocylindre de 271 cc à injection, associé à un variateur automatique disposant des gammes longue et courte. La présence de cette dernière peut paraître paradoxale, dans la mesure où ce quad est un modèle 2 roues motrices. Il est en effet orienté vers une utilisation balade tranquille et pourra s’acquitter simplement des zones de franchissement sans grosse difficulté. Léger et agile, il pourra permettre de compenser un peu le manque de motricité de la machine. Surtout que la garde au sol limitée n’est pas un atout dans ces situations. La transmission finale par cardans ne demande aucune attention, au contraire d’un système avec chaîne. Au niveau de l’amortissement, on retrouve des roues indépendantes à l’avant et un bras oscillant à l’arrière. Un dispositif courant sur ce type d’engin, à l’instar de ce que l’on peut trouver sur un Kymco Maxxer 300. Cela se traduit par un comportement forcément joueur et un engin réactif. Le manque de débattement des suspensions occasionne de fréquents levers de roue dès que le terrain présente une irrégularité.

Mais cette configuration est un gage d’efficacité pour une conduite dynamique. Le quad est ainsi stable et vif, tout ce qu’il faut pour rouler de manière dynamique. La prise en main est immédiate sur ce quad au gabarit compact et qui n’impressionne pas. On est frappé d’entrée par le gabarit de la machine, court et bas. Cela se traduit malgré tout par une position de conduite assez naturelle malgré le format de l’engin. L’ergonomie est excellente, avec notamment un sélecteur de rapports qui tombe parfaitement sous la main droite. C’est un élément important pour un utilisateur néophyte qui va trouver rapidement ses marques. Point de mauvaise surprise à attendre d’une machine aussi prévenante et sécurisante. Cela s’accompagne une fois en chemin par une sonorité de l’échappement est assez douce, ce quad étant orienté vers la découverte et non vers la performance. Au fil des kilomètres, on se prend au jeu avec ce quad très accessible et disposant d’un châssis sain. Le train avant est vif et correspond bien à l’image que l’on peut se faire de ce type de quad. Il faut quelques minutes pour le prendre en main et se sentir parfaitement à l’aise. Facile à placer et peu piégeux, il offre une bonne stabilité et ce malgré une largeur de voies réduite. Léger, ce quad est facile à faire partir en glisse, les mouvements du corps ayant clairement un impact sur le comportement de la machine. Gérer moins de 250 kilos, cela n’a clairement rien à voir avec les gros baroudeurs qui avoisinent, voire dépassent les 400 kilos. On s’amuse à faire glisser l’arrière et à bien gérer l’avant. S’il régale au niveau des relances, le Copper 3.0 surprend aussi par le mordant de son freinage.

Quand on sollicite le levier, le quad reste bien en ligne et l’on peut rouler de manière dynamique de manière naturelle. C’est vraiment plaisant d’enchaîner les virages en mettant du rythme. L’engin se révèle sécurisant, surtout sur pistes sinueuses. On se faufile sur les chemins en sous-bois qui serpentent dans la montagne. L’ascension sollicite la mécanique mais on ne ressent pas de point faible. Au fil des sorties, on prend conscience de ses capacités et de ses limites. On perçoit vite que les sauts et le franchissement ne sont pas ses domaines de prédilection. Les débattements limités de suspension occasionnent de fréquents levers de roue, quand on attaque un croisement de pont ou que l’on franchit une ornière. La suspension offre également un confort assez ferme. Non pas que la selle manque de moelleux, mais les amortisseurs sont orientés vers la balade et non vers le sport. Les coups de raquette ressentis dès que l’on roule un peu fort sont fréquents et nous rappellent à l’ordre. Mieux vaut adapter sa cadence aux conditions de roulage rencontrées. Aussi joueuse soit-elle, cette machine dispose de quelques aspects pratiques, à savoir des porte-bagages avant et arrière, un treuil à commande au guidon, un compteur LCD et une boule d’attelage. Des aspects utilitaires de nature à pouvoir rendre quelques services en usage utilitaire. La gamme courte sera également un atout pour celui qui souhaite atteler une remorque. Proposé à 4 490 €, le Goes Copper 3.0 a peu d’équivalent sur ce segment petite cylindrée. Il y a pourtant la place pour de telles machines faciles à prendre en main et qui nécessitent un bagage technique minimum pour être exploitées. Homologué Tracteur T3, ce quad peut être conduit sur route ouverte à la circulation. Un domaine où il peut aussi trouver sa raison d’être. C’est l’une des belles surprises de ces derniers mois sur le marché du quad. 

FICHE TECHNIQUE
MOTEUR
Type : monocylindre 4 temps 
Cylindrée : 271 cm3 
TRANSMISSION 
Type : variateur automatique avec gammes courte, longue + MA
Schéma : 2 roues motrices
Finale : cardans 
DIRECTION 
Assistance : non 
PARTIE CYCLE
Suspension Av : indépendante
Débattement Av : nc 
Suspension Ar : bras oscillant 
Débattement Ar : nc 
Freins Av : 2 disques hydrauliques 
Freins Ar : 1 disque hydraulique 
Pneus Av : AT22x7-10
Pneus Ar : AT22x10-10
DIMENSIONS / POIDS 
L x l x h (mm) : 1940 x 1095 x 1150
Empattement : 1 210 mm 
Garde au sol : 165mm 
Poids à sec : 245 kilos
Capacité du réservoir : 14 litres 
Capacité de chargement Av/Ar : nc 
Capacité de traction : nc 
ÉQUIPEMENTS 
Porte-bagages avant et arrière, treuil, compteur LCD, boule d’attelage, prise remorque 
RENSEIGNEMENTS 
Prix Goes Copper 3.0 : 4 490 €*
Homologation : T3 / 60 km/h 
Coloris : gris/noir 
Contact : goeseurope.fr 
(*+300€ surcharge exceptionnelle d’affrètement maritime)

Article précédentPolaris Experience : les inscriptions ouvertes
Article suivantLe Raid « Ride on Morocco » reporté