Essai du Polaris Sportsman XP 1000 S : exceptionnel !

720

Le Sportsman XP 1000 S, c’est le quad de tous les superlatifs : très large, très puissant, très confortable, mais aussi très cher. Avec son mètre 44, le quad américain dispose d’un gabarit hors norme. Et à 19 490 €, il nécessite un budget hors norme pour profiter d’une machine d’exception. Plus loin, plus haut, plus fort… Le Polaris Sportsman XP 1000 S a sensiblement évolué par rapport à la version originelle, à savoir le XP 1000. Il est 20 centimètres plus large, 23 cm plus long, 1 cm plus haut, avec un empattement qui progresse de 11 cm, des débattements de suspension revus à la hausse à 35 cm à l’arrière et 29 cm à l’avant, un châssis évolué… Avec 144,2 cm, il est bien plus large qu’un quad traditionnel et se rapproche davantage des dimensions d’un SSV. Une impression renforcée par l’intégration d’élargisseurs d’aile qui donnent un aspect plus ramassé, plus trapu, et l’adoption de nouveaux pneus plus gros en 27 pouces Duro Power Grip. Ce Sportsman XP 1000 S repose sur un nouveau châssis, plus robuste que jamais, pour répondre aux besoins et aux envies des pilotes les plus virils. C’est dans cette optique que ce quad a été équipé du pont avant et des cardans du Ranger XP 1000, mais également d’une transmission renforcée.

Par rapport à la version disponible à l’origine aux USA, la version européenne est dépourvue des amortisseurs Walker Evans 2.0 (comme c’est le cas pour le Polaris Scrambler XP 1000 S). Le modèle homologué pour la France dispose d’un système de suspension classique, avec double triangulation. Mais on verra que cela ne nuit pas à l’efficacité et au plaisir du pilotage. Cette suspension, avec bras de suspensions triangulaires avant incurvés, est agrémentée par une bonne garde au sol de 305 mm, mais aussi et surtout de grands débattements de 35,5 cm à l’arrière (et 30 cm à l’avant). Pour limiter le roulis, ce quad profite de la présence d’une barre stabilisatrice à l’avant et à l’arrière, le système ProSteer permettant par ailleurs de minimiser le retour de guidon. Côté moteur, ce Sportsman haut de gamme est animé par le moteur ProStar de 952 cm3 déjà intégré sur l’ancien Sportsman XP 1000. C’est le bouillonnant bicylindre également installé au cœur du Scrambler. La transmission est effectuée via un variateur automatique disposant des gammes courte, longue, marche arrière, frein de parking et neutre. Le sélecteur de rapports demande toujours une certaine poigne, mais la précision est au rendez-vous. On retrouve un levier de frein à gauche du guidon et la commande de changement du mode de transmission à droite, avec 4×2, AWD et ADC (aide à la descente).

Sur le modèle S, par rapport au XP standard, les capacités de chargement ont été revus à la hausse avec 91 kilos à l’avant et 136 kilos à l’arrière, pour 55 et 110 kilos sur la version standard. Dommage que les porte-bagages tubulaires manquent d’élégance, avec un revêtement granuleux peu flatteur. Les autres aspects pratiques font état d’une capacité de traction de 830 kilos, la présence d’une boule d’attelage de série, un treuil avec commande au guidon, une prise allume-cigares mais aussi un coffre avant et un autre petit espace de rangement derrière la selle. Une fois en selle justement, on est frappé par sa hauteur, à plus de 95 cm du sol. Mais aussi par la qualité de l’écran LED, parfaitement lisible, complet, qui dispose d’une connectivité Bluetooth et dont le coloris de fond peut être modifié à souhait. Cela n’a l’air de rien, mais cela traduit une certaine modernité. Dans ce millésime 2022, le Sportsman XP 1000 S est proposé avec un seul coloris, à savoir noir/gris et jaune fluo, ces petites touches de couleur apportant un petit truc en plus.

C’est clairement un beau choix ! Sachant que cela s’accompagne d’une belle qualité de fabrication, le Sportsman XP 1000 S symbolisant les progrès effectués en la matière par la marque américaine. Ce niveau se paye au prix fort, puisqu’il faut débourser 19 490 € avec une homologation T3 (60 km/h) pour s’offrir le Sportsman XP 1000 S. Cela paraît démesuré, mais cela correspond bien à l’image extrême que l’on peut se faire de cette machine hors du commun à tous points de vue. Nous avions été séduits par la première génération et c’est avec un grand plaisir que l’on a retrouvé ce millésime 2022 (qui n’a pas évolué de manière sensible) sur les chemins du côté de chez Ride Attitude, concession Polaris à Pont Sainte-Maxence. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut prendre les commandes d’une telle machine XXL.

Quand nous avions découvert le Sportsman XP 1000 S il y a 2 ans, nous avions été subjugués par cette machine hors norme, qui repousse clairement les habitudes, les codes. Voilà ce que l’on appelle un engin hors norme, de par son gabarit et ses performances de haut niveau. En prenant place à bord, on est frappé évidemment par la hauteur et la largeur de la machine. On l’est d’autant plus une fois en chemin. On perçoit très vite la nécessité de rouler sur des chemins larges. On n’a d’ailleurs pas vraiment le choix, à moins de vouloir frotter les jantes, voire de rester bloqué si l’on veut suivre un quad de taille traditionnelle sur des passages très étroits. Avec le Sportsman XP 1000 S, on sait à quoi s’attendre. Notamment en termes de puissance. Quel régal de pouvoir exploiter ses 89 chevaux et de sentir qu’il y en a beaucoup sous la gâchette. Les accélérations sont féroces et l’on perçoit très vite que le châssis est à la hauteur. Si l’on se compare avec ce qui peut s’apparenter à son principal rival, à savoir le Can-Am Renegade, le Sportsman XP 1000 S est autrement plus accessible. Il faut en effet un certain bagage technique pour le faire cabrer ou le prendre à défaut, là où le Renegade demande une attention de tous les instants pour ne pas partir à la faute.

Mais les sensations fortes sont évidemment omniprésentes au guidon d’un Sportsman XP 1000 S très sécurisant. Ce d’autant plus qu’il dispose d’un excellent freinage, depuis le changement de maître-cylindre. Avec sa direction assistée, le Sportsman XP1000 S offre de la douceur malgré son côté viril. Le problème de ce type de machine, c’est qu’on est tenté de lui en demander toujours plus, tellement il y a de la puissance, tellement la suspension semble capable de tout encaisser. Il y a vraiment de quoi se faire plaisir au guidon de cette machine dont il est difficile de se lasser au fil des kilomètres. Elle est dépourvue d’amortisseurs Walker Evans et pourtant l’efficacité est bien là. On l’apprécie d’autant plus que les grands débattements permettent des franchissements extrêmes. On attaque des obstacles sans trop se poser de questions et les ornières ou bosses sont avalées tout en douceur. Attention à ne pas surestimer la solidité du mécanisme. Si le quad semble taillé pour tout encaisser, tant tout paraît fluide et naturel à son guidon, sa résistance a des limites. L’autre limite, c’est on le répète la largeur qui peut constituer un frein sur les chemins étroits. Difficile, voire impossible de suivre le rythme d’autres quadeurs sur des pistes sinueuses et peu larges. Le Sportsman XP 1000 S est taillé pour les pistes larges, roulantes ou non. C’est là que l’on peut exploiter à 100 % cet engin hors normes. Quel bonheur de pouvoir exploiter ses capacités dans le désert, sur piste, et encore mieux dans les dunes. La direction assistée régale, se montrant à la fois douce et précise. Elle donne l’impression de légèreté à la conduite. Dommage que le rayon de braquage soit aussi important. Il faut souvent manœuvrer dans les zones exigües.

Sur notre terrain d’essai, nous avons pu apprécier la puissance de ce quad, mais nous avons aussi touché ses limites, en raison de son gabarit hors norme. Sur des zones parfois accidentées, nous avons apprécié son confort, tant en raison du moelleux de la selle, mais également du bon travail de la suspension. On en oublie l’absence d’amortisseurs Walker Evans, tant la suspension avale tout. Avec les grands débattements, les roues recherchent constamment le contact avec le sol. Difficile dans ces conditions d’avoir une roue qui lève. C’est dans ces zones difficiles que l’on apprécie d’autant plus l’efficacité des pneus Duro. Ils contribuent à l’excellente motricité de cette machine. Sur les zones techniques du domaine d’essai, nous avons cherché les limites. Le système de traction intégrale AWD nous a une nouvelle fois bluffés par son efficacité. En 4 roues motrices, le Sportsman XP 1000 S est irrésistible. Il l’est autant en montée qu’en descente. Ce d’autant que ce modèle premium est doté de l’aide à la descente ADC. Tout paraît plus simple que sur un quad plus basique dès qu’il s’agit d’aborder un franchissement. Dans les dévers, la largeur hors norme donne une impression de stabilité irrésistible. De sorte que l’on peut profiter sans se poser de questions, avec un grand sentiment de maîtrise et de puissance. Dommage que ce modèle soit aussi élitiste au niveau du budget. C’est là son principal défaut, mais c’est sans doute le prix à payer pour s’offrir l’une des machines les plus excitantes du marché.

FICHE TECHNIQUE
Moteur
Type : bicylindre 4 temps
Cylindrée : 952 cm3
Transmission
Type : variateur automatique, gammes courte, longue + marche arrière + frein moteur
Schéma : 4×2, 4×4 avec système AWD
Finale : cardans
Direction
Assistance : oui
Partie cycle
Suspensions Av : indépendante 
Débattement Av : 290 mm
Suspension Ar : indépendante + barre antiroulis
Débattement Ar : 355 mm
Freins Av : 2 disques hydrauliques
Freins Ar : 1 disque hydraulique
Pneus Av : 27 x 9 – 14
Pneus Ar : 27 x 11 – 14
Dimensions/poids
L x l x h (mm) : 2 349 x 1 442 x 1 435
Empattement : 1 458 mm
Garde au sol : 305 mm
Poids : 450 kilos
Capacité du réservoir : 19,9 litres
Capacité de chargement : 235 kilos
Capacité de traction : 830 kilos
Équipements
Jantes alu 14 pouces, direction assistée, écran LCD avec Bluetooth intégré, protège-mains, porte-bagages avant et arrière, attelage, prise remorque, frein moteur, aide à la descente (ADC).
Renseignements
Polaris Sportsman XP 1000 S : 19 490 €
Homologation : T3 (60 km/h)
Coloris : noir/gris/jaune fluo
Contact :  polarisfrance.com

Article précédentLa foire du tout-terrain à Valloire fin août
Article suivantUne offre spéciale sur les bumpers Polaris