Home News Interview : Maurice Maingret revient sur l’annulation du Mondial de Pont-de-Vaux

Interview : Maurice Maingret revient sur l’annulation du Mondial de Pont-de-Vaux

87
0

AprĂšs l’annulation de l’Ă©dition 2020 du Mondial du Quad de Pont-de-Vaux, l’Ă©quipe d’organisation, reprĂ©sentĂ©e par Maurice Maingret, a rĂ©pondu Ă  nos questions et apporte quelques prĂ©cisions et perspectives d’avenir sur cette course mythique.
Propos recueillis par S. Soulié / Photos S. Plé

La décision de reporter PDV était-elle inéluctable ? »
« Nous n’avions pas vraiment le choix aprĂšs les annonces du Premier Ministre. Ne pas pouvoir rassembler plus de 5 000 personnes en un mĂȘme lieu jusqu’au 1er septembre nous a contraint Ă  prendre une dĂ©cision. Nous avons Ă©galement eu la confirmation mi-juin que le PrĂ©fet ne signerait pas une autorisation pour cette Ă©dition. »

« Les engagements de cette année sont-ils reportés pour 2021 ? »
« Les engagements pris donnent lieu Ă  un avoir pour l’annĂ©e prochaine, comme c’est le cas pour les voyagistes ou les compagnies aĂ©riennes. »

« Comment a-t ‘elle Ă©tĂ© acceptĂ©e par les participants et les partenaires ? »
« Les pilotes attendaient cet Ă©vĂ©nement. Les Ă©trangers, notamment les AmĂ©ricains, nous ont apportĂ© de nombreux messages de soutien, des encouragements
 Tous les pilotes avaient envie de rouler. C’était comme toujours un moment dĂ©terminant de la saison. Et puis, il y avait des signes qui donnaient l’impression que cela pouvait ĂȘtre jouable, avec le Tour de France reportĂ© fin aoĂ»t ou les 24 Heures du Mans disputĂ©s Ă  huis clos. Mais il Ă©tait plus sage de reporter, pour ne pas mettre en pĂ©ril l’évĂ©nement, basĂ© sur un dossier d’instruction qui demande 3 mois. »

« Quelle incidence ce report a-t’il au niveau financier ? »
« C’est une annĂ©e blanche. Je vous laisse imaginer les consĂ©quences quand notre seul Ă©vĂ©nement de l’annĂ©e est reportĂ©. C’est dur Ă  vivre pour tout le monde, les pilotes, les partenaires
 On doit passer le cap. Nous n’avions pas toutes les clĂ©s lors de cette pĂ©riode. On se dit que mettre en place un Ă©vĂ©nement durant 30 ans sans interruption est exceptionnel. Cette annĂ©e, il s’agit clairement d’un cas de force majeure. Tout le monde est impactĂ© par cette situation, y compris les restaurateurs de la ville, les sites d’hĂ©bergement
 »

« Comment envisagez-vous l’avenir pour les 12 heures de PDV ? »
« Nous avons subi un coup dur. Cela aurait pu nous mettre Ă  genou. Mais nous avons des soutiens importants, notamment ceux des collectivitĂ©s comme le dĂ©partement de l’Ain, la mairie de Pont de Vaux, la rĂ©gion Auvergne RhĂŽne Alpes et la communautĂ© de communes Bresse et SaĂŽne. Nous allons plancher sur l’édition 2021. Cette crise que l’on n’avait pas vu venir nous a incitĂ©s Ă  rĂ©flĂ©chir sur le futur. Nous Ă©coutons toutes les idĂ©es que l’on entend. Pourquoi ne pas imaginer moins de manches et plus longues sur un format endurance. La prĂ©sence des SSV est quant Ă  elle vitale. Mais de tout cela, nous aurons l’occasion d’en reparler dans les mois Ă  venir. D’ici lĂ , le dossier environnemental concernant l’homologation permanente du circuit suit son cours. L’étude en cours a reçu un rapport favorable aprĂšs l’enquĂȘte publique. »

Le Monde du Quad 197 / juillet 2020, en vente dans les kiosques ou en vente directe sur
www.makemymag.com

Previous articleUne belle offre sur le TGB Blade 600 SE X
Next articleSécurité du passager, le Codever donne de précieux conseils !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here