Dakar 2022 : les Français ambitieux

835

Le Dakar 2022 se déroule du 1er au 14 janvier en Arabie Saoudite. Une nouvelle fois, des dizaines de pilotes de l’hexagone seront au départ de cette épreuve mythique dans les catégories quads et SSV, certains pour jouer la gagne, d’autres pour rallier l’arrivée, tous pour vivre une aventure sportive et humaine hors norme. Cette 44e édition du Dakar totalisera 12 étapes (et un seul jour de repos), avec au programme 8 375 km, dont 4 258 km de spéciales. Parmi les journées qui pourraient faire la différence, les pilotes ont certainement coché l’étape 8, longue de 828 km entre Al Dawadimi et Wadi Ad Dawasir. Tour d’horizon des pilotes français engagés sur cette épreuve de légende.

Alexandre Giroud mise beaucoup sur cette édition.

Giroud en chef de file. Alexandre Giroud est l’une des meilleures chances françaises pour ce Dakar. Cette année, il part avec son camion mais il reste rattaché à Drag’On car « la structure est top ». Concernant la machine, c’est toujours la même, à savoir un 700 Raptor de chez Yamaha préparé en collaboration avec SMX Racing (https://www.facebook.com/alexandre.giroud.3). Peu de changements ont été opérés sur la machine, les efforts se concentrant davantage sur la préparation du pilote. La priorité avant de prendre le départ, c’est « l’envie de rouler et de me faire plaisir prend le dessus, la revanche intervient quand on est frustré et sur le Dakar, si on veut un résultat ou autre il faut d’abord vivre l’aventure et l’an dernier je l’ai vécue à fond donc vivement cette année ! Pour cette édition en Arabie Saoudite, l’objectif pour lui sera d’avoir « de bonnes sensations sur la machine et de vivre à fond l’aventure avec mon équipe. »  

Sébastien Souday repart pour une belle nouvelle aventure.

Sébastien Souday conquérant… mais prudent. Il a tellement de fois connu de désillusions que Sébastien Souday appréhende cette édition avec prudence, mais avec détermination (https://www.facebook.com/teamalltracks/). « Mon ambition, c’est d’abord de prendre du plaisir avant tout. Entre le Covid et le côté professionnel, les rallyes ont été rares donc j’ai une grosse envie de rouler ». « J’ai eu le Covid cet été qui n’a pas été sympa avec moi, souffle-t-il. Depuis je fais du sport, des randonnées en montagne, du VTT et du quad. Mais récupérer mon souffle est le vrai défi… » De sa dernière participation, il retient surtout « la douleur ressentie. Les doigts cassés m’ont bien fait réfléchir. Ensuite, j’ai eu la satisfaction de l’arrivée ». Pour cette édition 2022, Sébastien Souday part avec un 700 Raptor et son camion d’assistance, le quad qui aurait dû participer l’année dernière. Cette année, le team All Tracks s’agrandit avec Charlie Herbst en moto et Romain Grabowski en Dakar Classic.

Drag’On bien présent. Si le patron de Drag’On Distribution Axel Dutrie est absent cette année sur le Dakar et vise plutôt l’édition 2023, les Français Vincent Padrona et Nicolas Martinez défendront les couleurs de son Team. Ils auront fort à faire face à un concurrence solide. Dans la catégorie quads, la mainmise sud-américaine a été entretenue l’année dernière par Manuel Andujar. L’Argentin aura parmi ses rivaux le Chilien Enrico Giovanni, mais aussi les Français Alexandre Giroud ou encore le Polonais Kamil Wisniewski.

Du beau monde en SSV 

Avec 17 pilotes en lice dans la catégorie Proto et 14 dans la catégorie SSV standard, la délégation française est étoffée cette année sur le Dakar. Les Français vont tenter d’aller plus haut au classement dans la catégorie SSV. Dans les protos, il faudra garder un œil sur l’équipage Pinchedez/Gaidella. On se rappelle qu’en 2021, Philippe Pinchedez (et Vincent Ferri) avaient terminé 3e de la catégorie T3. Il avait terminé fort en roulant propre au maximum sur un terrain particulièrement exigeant en termes de pilotage, mettant à l’épreuve à la fois les machines et les hommes (https://www.facebook.com/pinch.racing).

Au-delà des hommes, il faudra aussi suivre la performance de la Franco-Italienne Camélia Liparoti sur son SSV Yamaha X-Raid, qui a sensiblement évolué depuis l’année dernière. Le plateau est à nouveau relevé dans cette catégorie, avec la présence d’équipages venus du monde entier. Cette année, la grande nouveauté sera l’utilisation du roadbook électronique.

Camélia Liparoti sera aux commandes de son nouveau SSV Yamaha.

Pour l’édition 2022, l’ensemble des véhicules des catégories autos, SSV et camions seront équipés de ces tablettes, tandis que les motos et quads engagés en élite pourront aussi profiter d’une version adaptée. Par ailleurs, cette épreuve se prépare à prendre un tournant. Le cap d’un plateau composé à l’horizon 2030 à 100 % de véhicules à faible émission carbone dans les catégories autos, SSV et camions a été fixé. Pour préparer cette révolution, les règlements rédigés en collaboration avec la FIA actent dès le Dakar 2022 la création d’une catégorie de véhicules prototypes s’appuyant sur des moteurs électriques ou toute technologie axée sur la réduction des émissions carbone (par exemple, le recours aux bio-carburants). Cette nouvelle catégorie accueillera notamment dès janvier 2022 les véhicules préparés par le constructeur allemand Audi. Stéphane Peterhansel pilote l’une de ses voitures. Le multiple vainqueur du Dakar est le parrain du projet mis en place #gogreen2024 par Axel Allétru, engagé en catégorie SSV. Le pilote paraplégique nourrit de gros espoirs cette année. L’ancien champion de motocross et de natation va rouler en catégorie proto, avec un véhicule préparé par Pascal Mercier Racing. Avec la ferme intention de rallier l’arrivée, et pourquoi pas jouer sa chance à fond si l’occasion se présente.

Les Français en quad

174 Alexandre Giroud (Yamaha Racing – SMX – Drag’On)

181 Sébastien Souday ( Team All Tracks)

188 Vincent Padrona (Drag’On Rally Team)

194 Nicolas Martinez (Dra’On Rally Team)

Les Français en SSV proto

302 Philippe Pinchedez/Thomas Gaidella (Pinch Racing)

307 Jean-Luc Pisson/Jean Brucy (JLT Racing)

311 Camelia Liparoti/Manuel Lucchese (Yamaha Motor Europe X-Raid)

316 Lionel Costes/Christophe Tressens (PH-Sport)

317 TBC (EKS South Racing)

322 Matthieu Margaillan/Axelle Roux-Decima (Rally Raid Concept)

325 Jean-Pascal Besson/Patrice Roissac (Rally Raid Concept)

327 Romain Locmane/Maxime Fourmaux (Quad Bike Evasion)

328 Axel Allétru/François Beguin (Team Allétru’s Mercier Racing)

329 Geoffrey Moreau/Pascal Chassant (Team MMP)

330 Patrick Becquart/Romain Becquart (Team Mercier)

334 Serge Gounon/Pierre-Henri Michel (Team BBR / Pole Position 77)

338 Thierry Porte/Jérôme Doudard MD Rallye Sport)

341 Eric Croquelois/Hugues Lapouille (Drag’On Rally Team)

347 Pascale Jaffrennou/Françoise Hollender (Team Pinch Racing)

348 Hugues Matringheim/Nicolas Tchidemian (Team Renonce Mercier racing)

349 Gaspard Destailleur/Jean-François Destailleur (Team Renonce Mercier racing)

Les Français en SSV standard

420 Eric Abel/Christian Manez (Team BBR / Pole Position)

422 Fabrice Lardon/Bruno Bony (Team Casteu)

431 Florent Vayssade/Nicolas Rey (Team Vayssade)

433 Frédéric Chesneau/Stéphane Chesneau (Team FS 21)

442 Rudy Roquesalane/Vincent Ferri (Team RRC Racing)

443 Baptiste Enjolras/Julien Enjolras (Team BP Ultimate SSV Team)

445 Jean-Claude Pla/Jérôme Pla (Team 3PK)

450 Davy Huguet/Nicolas Faloux (Team BBR/Pole Position)

456 Christophe Cresp/Serge Henninot (Team MMP)

458 Ulrich Caradot/Mathieu Bouchut (Team BBR/Pole Position)

460 Jérémy Poret/Brice Aloth (Team BTR)

462 Patrice Etienne/Jérôme Bos (Team Ydeo Compétition)

463 Benoît Fretin/Cédric Duple (Team Ydeo Compétition)

470 Grégory Pichon/Jean Pichon (Team Pichon Mercier Racing)

Les étapes

1 janvier           Jeddah – Hail 636 km (19 km)

2 janvier           Hail – Hail 546 km (334 km)

3 janvier           Hail – Al Artawiya 585 km (339 km)

4 janvier           Al Artawiya – Al Qaysumah 554 km (368 km)

5 janvier           Al Qaysumah – Riyadh 707 km (465 km)

6 janvier           Riyadh – Riyadh 563 km (348 km)

7 janvier           Riyadh – Riyadh 635 km (412 km)

8 janvier           Repos

9 janvier           Riyadh – Al Dawadimi 700 km (410 km)

10 janvier         Al Dawadimi  – Wadi Ad Dawasir 828 km (394 km)

11 janvier         Wadi Ad Dawasir – Wadi Ad Dawasir 490 km (287 km)

12 janvier         Wadi Ad Dawasir 757 km (374 km)

13 janvier         Bisha – Bisha 500 km (345 km)

14 janvier         Bisha – Jeddah 676 km (163 km)

Comment et où suivre le Dakar ?

France 4 : « Le Dakar » du lundi au vendredi à 19h45 et du samedi au dimanche à 19h20 avec 40 minutes de direct au cœur de la course

France 3 : « TSL Dakar » tous les soirs à partir de 20h45 sauf le samedi 1er janvier à 20h15. Toute l’actualité de la course, les résultats et classements.

France 2 : « Bivouac » tous les soirs en deuxième partie sauf les samedi 1er et vendredi 14 janvier. Les équipes de France Télévisions partent dans le bivouac pour raconter les histoires fortes.

Le Monde du Quad Magazine

Disponible en kiosques

et sur

makemymag.com

Article précédentBottes RST Adventure II Touring Waterproof
Article suivantUn GPS Globe pour les retardataires